see all blog posts
Tous les articles
Choisir la meilleure solution en dropshipping et acquérir ses clients
E-commerçants

Choisir la meilleure solution en dropshipping et acquérir ses clients

Vous avez décidé de choisir un CMS afin de lancer votre activité en dropshipping. Il ne vous reste plus qu'à déterminer lequel maintenant. Au travers de cet article vous découvrirez quel est le meilleur CMS pour vous afin de monter votre business en dropshipping.

Florian Escobar
April 13, 2022

Démarrer en dropshipping sur un CMS open-source ou un site clé en main (CMS SaaS)

Un CMS c'est quoi ?

Vous ne souhaitez pas tout de suite commencer sur une marketplace et l’idée des sites clé en mains ou CMS vous intéresse plus ? Alors nous allons essayer de vous lister les solutions à votre disposition.

Un CMS c'est simplement un système de gestion de contenu en français. C'est un site qui regroupe plusieurs catégories de logiciels afin de gérer au quotidien l'activité de ce site (qu'il soit mobile ou sur pc). Il existe de nombreuses solutions boutiques en ligne qui répondent à la définition du CMS. Pour être parfaitement complète on lui rajoute 4 conditions.

La boutique ou le site doit:

  • Permettre à plusieurs utilisateurs d'utiliser le site en même temps (suivant les plans payants ou gratuits, c'est une option)
  • Permettre de publier du contenu comme avec une section "blog" par exemple
  • Permettre de dissocier, facilement ou non, la forme du contenu.
  • Permettre une structuration et une hiérarchisation assez efficace des utilisateurs et des pages.

Commençons par le début ! On distingue 2 grandes catégories de CMS, les "open-sources" et les solutions SaaS.

Quelle est la différence entre un CMS open-source (Content Management System) et un site SaaS ou « clé en main » ?

Le CMS ou Content Management System open-source :

On parle ici d’un logiciel « open-source » gratuit ou chacun peut installer des modules supplémentaires ou modifier le code afin de rajouter ou de complétement transformer des aspects du site permettant une plus grande personnalisation. Vous aurez ainsi la possibilité de créer facilement de nouvelles pages dynamique à laquelle vous pourrez agrémenter : un blog, une faq, des formations etc…

Si avoir des connaissances informatiques est évidemment un plus il n’est évidemment pas nécessaire d’en avoir afin de gérer un site au quotidien ou de rajouter des modules supplémentaires. Vous trouverez de plus de nombreuses personnes avec des compétences sur la toile et pourrez faire appel à des communautés ou des professionnels afin de résoudre vos problèmes.

 

Avantages d’un CMS open-source :

✔Nombreux templates et exemples de sites à votre disposition

✔ En général assez simple à utiliser (du moins au début)

✔Communauté afin de poser vos questions

✔Des développeurs/freelance disponibles pour toutes demandes

✔Personnalisation quasiment infinie

✔ Un référencement naturel (SEO) optimisé

✔Vous êtes propriétaire du site

✔Avec des compétences techniques, vous pouvez monter un site gratuitement

Inconvénients d’un CMS open-source :

❌Des compétences techniques parfois nécessaire

❌ Des extensions à payer qui peuvent vite chiffrer

❌ La grande flexibilité des CMS peut vous jouer des tours si vous touchez au code.

❌ Un temps d’installation et de mise en place (jusqu’à 3 mois pour un site solide)

❌ Il faut s’occuper de toutes les problématiques: sécurité etc…

 

A qui s’adresse un CMS open-source ?

Pour résumer, tous les dropshippers ne se tourneront pas forcément vers un CMS. On va observer de manière générale qu’ils sont plus dédiés aux activités de dropshipping qui sont portées par plusieurs associés par exemple. C’est aussi le cas lorsque vous ambitionnez de créer votre propre marque, utiliser un CMS dont vous êtes propriétaire peut être une bonne solution.

C’est une solution un peu complexe qui vous demandera de la patience et/ou des compétences techniques. Se tourner vers un CMS est une bonne solution si vous prévoyez un budget un peu plus important afin de faire tourner le site correctement. Avec un CMS, vous aurez finalement un sentiment d’appartenance plus fort avec votre site internet, c’est véritablement le votre. Si vous prévoyez d’ouvrir des sites en one-shot et plutôt axés mono-produit, tournez vous plutôt vers un SaaS.

Quels sont les meilleurs CMS open-source pour votre activité de dropshipping ?

Nous vous avons récupéré un comparatif de quelques CMS établi par OVH, il vous permettra d’avoir un peu plus d’informations sur les chiffres de chacun !

 

Voici d’après nous les 2 meilleurs CMS open-sources à utiliser :

Wordpress et son plugin Woocommerce:

Aujourd’hui Wordpress semble toujours être un des CMS les plus utilisés, de part sa grande popularité il est une solution très fiable afin de lancer son activité en dropshipping.

Les avantages seront multiples puisque vous disposerez d’une importante documentation ainsi que d’un grand nombre de développeur afin de vous venir en aide.

Les compétences techniques demandées sont relativement faibles (pour les sujets classiques en tout cas).

Le nombre de plugins et de thèmes gratuits est également un plus non négligeable pour trouver la charte graphique et le style du site que vous souhaitez utiliser. Nous vous recommandons Wordpress si vous souhaitez partir sur un site open-source avec une grande personnalisation.

 

Prestashop :

Comment ne pas parler de Prestashop ? Ce CMS à l’origine française qui a réussi à séduire le marché est encore aujourd’hui une bonne alternative à considérer. Pour avoir travaillé au quotidien avec celui-ci, il y a beaucoup de choses à prendre en compte avant de se lancer avec celui-ci.

La compatibilité reste parfois à revoir et Prestashop est une solution qui jusqu’à sa dernière version n’était pas des plus stables lorsqu’on regarde la compatibilité avec d’autres solutions sur Internet.

Toutefois, il n’y a pas d’égal à Prestashop, vous pouvez absolument tout faire si vous avez les compétences techniques et le budget afin d’installer les modules de votre choix.

C’est la solution la plus adaptable et en même temps, elle est difficile à prendre en main.

Avec le bon accompagnement et un budget adapté, Prestashop sera un solide partenaire pour monter votre marque en Dropshipping.

Lancer sa boutique avec un CMS sous forme de SaaS.

Si les CMS open-source semblent un peu compliqué pour vous ou pas assez rapide à mettre en place, les SaaS e-commerce sont dans ce cas la solution à vos problèmes.

Les SaaS ou Software as a Service sont ce qu’on va appeler des sites boutiques « clé en main ». Avec eux, vous payez un abonnement mais vous aurez une boutique sur pieds en un rien de temps !

Bien évidemment leur mise en place est plutôt simple et par rapport à des CMS open-source c’est un jeu d’enfant.

Contrairement à son homologue open-source vous n’avez besoin d’absolument aucune compétence technique afin de mettre en place et naviguer votre site au quotidien. Ils sont pour cette raison le genre de site le plus répandus au sein des dropshippers.

 

Avantages d’un SaaS :

✔Paramétrage très simple et assez intuitif

✔Beaucoup de contenu vidéo et article sur les solutions

✔Une mise en place très rapide, pas besoin de développer quoi que ce soit

✔Tous les aspects « ennuyeux » (sécurité, maj, etc..) sont gérées pour vous

✔Enormément de thèmes pour votre SaaS

✔Des intégrations assez simple avec Google par exemple ou d’autres solutions

✔ Un référencement naturel assez optimisé en fonction des solutions

✔ Un service client à votre disposition pour vous aider en cas de besoin

Inconvénients d'un SaaS :

❌Fonctionne sur le principe d’abonnement, peut vite chiffrer

❌Vous n’avez pas la main sur le code directement, la personnalisation peut être frustrante si vous avez des besoins particuliers et des compétences

❌Vous n’êtes pas réellement propriétaire de votre site, celui-ci est« loué » en quelque sorte

❌Certains SaaS prennent des commissions sur vos ventes

❌Personnalisation plus limitée que sur un CMS open-source.

 

A qui s’adresse un SaaS ?

Les Saas s’adressent à tous les dropshippers en herbe qui souhaitent se lancer rapidement. Ils sont aujourd’hui très simple d’utilisation et permettent aux dropshippers de mettre leur activité sur rails en moins de 3 jours. Ils fonctionnent sur un principe d’abonnement mensuel/annuel ou vous versez une somme fixe.

Bien qu’ayant une personnalisation moins poussée que les CMS open-source, vous aurez à disposition un grand nombre de thèmes pour donner la pate graphique et l’ambiance que vous voulez à votre site internet.

Gardez toutefois en tête que certains thèmes seront payants si vous souhaitez optimiser votre site à fond.

Toutefois, le budget prévu pour l’utilisation d’un Saas est généralement plus faible que celui qu’on attribue à de l’open-source comme Prestashop par exemple. Vous n’aurez également pas les problématiques de sécurité ou autres à prendre en compte ce qui est assez apaisant et rassurant.

Quels sont les meilleurs SaaS pour votre activité de dropshipping ?

1.      Le leader du marché, Shopify

Shopify est indéniablement la meilleure solution pour créer une boutique en ligne. Simple d’utilisation et rapide à mettre en place, c’est le partenaire idéal et le plus utilisé par les dropshippers qui veulent se lancer.

Avec Shopify vous aurez la possibilité d’essayer la plateforme gratuitement pendant 14 jours de quoi lancer des stores one-shot !

Sinon vous pouvez toujours partir sur les 3 différents abonnements afin de vous adapter à votre activité. Gardez en tête que vous aurez également des frais de transactions et des commissions.

Le seul reproche qu’on peut adresser à Shopify c’est peut être une efficacité moindre en terme de SEO qui vous demandera un peu plus d’efforts lorsque vous optimiserez vos pages. Si vous voulez en savoir plus on a rédigé un article qui vous présente Shopify de A à Z juste ici.

3.      Hello DrTech

Cette solution développée très récemment est un des SaaS les plus prometteurs du moment. Se présentant elle-même comme le David concurrençant le Goliath Shopify, elle à l'avantage d'être parfaite pour les débutants en leur permettant de démarrer très simplement en dropshipping.

Avec Hello DrTech, c'est 0 frais cachés et toutes les applications et les thèmes gratuitement à votre disposition. C'est l'un des SaaS les plus accomplis du moment et l'utiliser ne peut qu'être un bon choix.

Pour en savoir un peu plus sur cette solution, on a justement LE guide qui vous explique pourquoi c'est génial.

3.      Dropizi et ses formations

Dropizi est une solution en ligne qui est de plus en plus utilisée par les dropshippers. Cette solution très populaire en France vous proposera un service assez similaire à Shopify.

Bien que très pratique, cette solution vous proposera pour le moment un nombre de template inférieur à Shopify poussant la personnalisation un peu moins loin.

Niveau édition de site et gestion, Dropizi est une solution très simple d’utilisation également.

L’avantage majeur de cette solution est la présence de nombreux logiciels et fonctionnalités supplémentaires inclus dans son offre. A partir du moment ou vous possédez l’abonnement vous aurez accès à la formation proposée avec énormément de contenu.

Vous n’aurez également pas de limite de produits. Si vous voulez en savoir un peu plus sur Dropizi et toutes ses offres, je vous donne rendez-vous juste ici.

Point important à prendre en compte, cette solution est 100% française, vous aurez accès assez à un chat afin de vous assister assez facilement. Le support est assez joignable et pourra vous apporter de l’aide utile en plus des formations déjà présentes sur le site.

 

4.     Autres solutions:

Il existe également d’autres solutions SaaS qui peuvent être des bonnes options afin de lancer votre boutique en dropshipping en ligne. Des solutions telles que :

-       Ecwid (concurrent direct à Shopify)

-       Webflow (site assez complet )

-       Wix (le site internet professionnel)

Ces solutions sont des alternatives intéressantes bien que moins classiques. Si elles savent vous séduire alors n’hésitez pas ! Si par contre vous n’avez pas vraiment d’idées ou de préférence alors dans ce cas nous vous conseillons de porter votre choix sur des boutiques Shopify et Hello drTech.

Comparatif entre différents SaaS et CMS open-source:

Voici un petit résumé de quelques solutions si vous n'aviez pas encore fait votre choix !

 

Trouver des clients avec une boutique personnelle:

Une fois votre boutique montée et stylisée il va vous falloir acquérir vos premiers clients ! C’est une étape qui n’est pas forcément aisée mais qui est bien évidemment nécessaire afin de faire connaitre votre boutique.

C’est le nerf de la guerre il vous faut les clients et il vous les faut au bon moment. Nous allons voir ensemble les différentes façons que vous avez d’aller chercher du client. Certaines sont plus efficaces et d’autres demandent plus de temps afin de constater les premiers résultats de vos efforts. L’acquisition de clients sera d’ailleurs votre poste principal de dépenses dans votre activité de dropshipping.

Dans un premier temps vous pouvez utiliser les réseaux sociaux afin de promouvoir votre boutique sur des groupes de dropshipping et d’entraide. Vous pourrez alors obtenir des feedbacks et un peu de promotion pour votre boutique. N’hésitez surtout pas à la partager auprès de votre entourage, le « word of mouth » est assez puissant pour commencer à construire la réputation de votre site et vous assurer qu’il fonctionne bien.

Vous vous rendrez d’ailleurs compte que les réseaux sociaux sont des canaux d’acquisition majeurs qui vont faire décoller votre business. Nous allons vous présenter les 2 façons principales d’acquérir vos clients : le trafic gratuit et le trafic payant.

Le trafic payant : exemple du SEA.

Ici on va parler de SEA, Search Engine Advertising, ce sera un de vos plus gros postes de dépenses au début et va vous rapporter vos premiers clients.

Le SEA consiste très simplement à payer des publicités qui vont circuler sur différents moteurs de recherche comme Google par exemple. Un des canaux les plus connus est d’ailleurs Google. Vous pourrez ainsi très facilement mettre en place vos publicités dès que vous aurez commencer à vous intéresser au sujet ainsi qu’à Google Analytics qui va de pair et qui vous permet de suivre vos progrès.

Google Ads est très probablement quelque chose que vous avez déjà vu sans vous en rendre compte. Lorsque vous tapez n’importe quel mot clé dans la barre de recherche.

Toutes les mentions « AD » sont le résultat de publicités  poussées en avant par Google. De cette façon lorsque des clients potentiels vont chercher le mot« chaise » par exemple ils auront des publicités liées à ce mot bien spécifique, c’est ce qu’on appelle les « keyword ».

Votre objectif va donc être de placer des publicités pertinentes sur vos « keyword »les plus pertinents. La plupart des Ads fonctionnent sur un système de pay per click ou vous allez simplement payer Google à chaque fois que quelqu’un clique sur la publicité.

Pour bien comprendre le monde de Google Ads et celui des moteurs de recherche de manière plus générale il est important de bien se préparer et comprendre les différentes informations et metrics que Google va vous mettre à disposition.

Il va être extrêmement important de bien définir et suivre votre budget pour vous assurer que vos campagnes de publicité sont efficaces et que vous ne perdez pas inutilement de l’argent. Pour commencer facilement à mettre en place Google Ads il vous suffit simplement de vous rendre sur ce lien https://ads.google.com/home/ et de vous créer un compte Google ou de vous connecter avec le votre.

C’est important de bien garder votre compte Google car il va vous être utile par la suite pour suivre l’efficacité de vos campagnes.

Point assez important à noter, pour le moment Google vous offre 400€ de crédit publicitaire dès que vous dépensez 400€ dans vos campagnes et croyez moi, 400€ en publicité est un budget qui se dépense assez rapidement.

Petit conseil sur la publicité Google ; commencez doucement et assurez-vous que votre publicité fonctionne bien avant de mettre des plus gros budgets.

Une source de trafic payant : les ads sur les réseaux sociaux et notamment Facebook ads

Pour acquérir des clients, les publicités sur les réseaux sociaux sont un outil majeur ! En effet, tous les jours lorsque vous naviguez sur votre téléphone vous percevez énormément de pubs à tel point que c’en est presque devenu habituel. Parfois vous vous arrêtez même sur ces publicités car un produit vous intéresse.

Ici, c’est exactement le même principe pour vous. Il va vous falloir créer du contenu (image ou vidéo) avec un titre et des visuels accrocheurs afin de captiver l’attention de vos clients et que ceux-ci viennent par la suite sur votre site internet.

Le canal le plus connu et le plus utilisé est bien évidemment Facebook, vos publicités seront bien plus efficaces si bien paramétrées.

En effet l’audience de ce réseau est gigantesque (2 milliards) et vous pourrez cibler des personnes ayant comme centre d’intérêt vos produits !

De plus vous pouvez également diffuser automatiquement sur Instagram depuis la même plateforme.

C’est une des meilleures façons d’obtenir énormément de trafic en très peu de temps. Bien évidemment le budget publicitaire sur Facebook est plus élevé que sur d’autres canaux mais il vous rapportera assez facilement du trafic. Il faut simplement vous assurer que chaque client vous coute in fine moins cher que ce qu’il vous rapporte afin de ne pas perde d’argent.

Les différents avantages de la publicité Facebook :

-       Mise en place rapide (la vérification prend en général moins de 24h voire 15 minutes)

-       Comme évoqué précédemment votre ciblage va s’appuyer sur l’algorithme Facebook et sera donc très précis

-       Assez simple de paramétrer le budget et d’essayer différentes campagnes

-       Possible de paramétrer la campagne en fonction de vos objectifs (conversions, leads, etc…)

-       Des indicateurs assez clairs pour voir si la campagne fonctionne réellement ou non.

-       Des résultats qui peuvent venir assez rapidement suivant votre efficacité et votre cible.

Si jamais vous considérez lancer des campagnes Facebook (on vous le recommande fortement), je vous invite à jeter un œil à la façon dont installer le « pixel »Facebook sur votre site.

C’est le petit bout de code qui va vous permettre de suivre en temps réel vos conversions et de ne pas vous tromper. Suivant les solutions que vous utilisez pour vos boutiques en ligne, l’installation sera un jeu d’enfant et ne vous demandera que peu d’efforts.

Bien évidemment il n’existe pas seulement Facebook afin de faire passer vos publicités auprès de vos prospects. Tous les réseaux sociaux proposent des services similaires. C’est ensuite à vous de trouver ceux qui fonctionnent le mieux :

-       Pinterest Ads

-       Linkedin Ads

-       Snapchat Ads

-       TikTok Ads

Suivant la portée et l’ancienneté du réseau les couts d’acquisition ne seront pas les mêmes. On peut partir du principe général que moins le réseau social à de reach et plus il est récent moins le cout d’acquisition devrait être important.

Utiliser des influenceurs pour promouvoir ses produits

Faire appel à des influenceurs est toujours une technique assez utilisée en dropshipping. Le principe est diablement efficace et peut être plus intéressant que faire appel à des annonces payantes à court terme.

Ici il est simplement question de faire appel à une personnalité assez visible afin qu’elle fasse la promotion de votre produit lors d’un post ou d’une vidéo en renvoyant directement vers votre site.

Il vous sera plus difficile d’évaluer la rentabilité de telles campagnes car vous devrez probablement payer en amont l’influenceur plutôt qu’au compte goutte comme avec les annonces sponsorisées par exemple.

Si cette méthode vous intéresse on vous a préparé un article qui en détaille les avantages et les inconvénients.

 

Acquérir ses clients et générer du trafic grâce au SEO (référencement naturel)

Le SEO (search engine optimization) ou optimisation sur les moteurs de recherche correspond à l’ensemble des stratégies, procédés ou paramétrages des sites afin d’améliorer la « position » de ce site web sur le moteur de recherche.

Plus simplement c’est le référencement « naturel » des sites sur les moteurs de recherches.

Votre objectif ici est de placer votre site en premier sur certains mots clés pour que des prospects intéressés découvrent votre site. Plus tôt on parlait de Google Ads, ici on va essayer de faire exactement la même chose mais de manière plus ou moins gratuite.

L’objectif final : être le premier sur des mots clés pertinents pour son activité et ses produits afin d’attirer automatiquement la clientèle sur son site même si ils n’ont jamais entendu parler de vous auparavant.

Il y a une célèbre expression dans ce domaine qui dit que « Le meilleur endroit pour cacher un corps c’est la page 2 de Google ». En effet si vous ne référencez pas votre site sur la première page d’une recherche vous n’allez avoir que très très peu de clics. En moyenne les clics d’une recherche sont répartis de la façon suivante :

-       1èrepage environ 33% de clics

-       2èmepage environ 15% des clics

-       3èmepage environ 10% des clics

Pour la faire simple, sur une recherche plus de la moitié des clics sont répartis sur les 3 premiers liens, toutes les autres pages ne se partagent qu’un peu plus de 40%, ne garantissant pas un trafic optimal.

Comment mieux se positionner sur les moteurs de recherches

Si vous avez la chance d’utiliser une solution telle que Shopify ou Woocommerce par exemple, votre travail de référencement sera légèrement facilité puisque vos CMS incluent eux-mêmes certaines optimisation SEO.

Non seulement vous devez rédiger du contenu en rapport avec vos mots clés mais vous devez faire en sorte que celui-ci soit pertinent pour vos futurs lecteurs et clients.

Il ne suffit pas simplement d’écrire le mot sur lesquels vous souhaitez mieux vous positionner. Il est nécessaire de créer quelque chose qui va réellement apporter de la valeur.

S’inspirer de la concurrence

Regarder ce que font vos concurrents, est-ce qu’ils ont des articles précis ? De quoi parlent-ils ? Qu’est ce qui fait qu’ils apparaissent premiers et pas vous ?

Comprendre ces éléments va vous permettre de le reproduire et de rentrer encore plus en détails. Ne laissez rien de coté, si jamais vous essayez de vendre une lampe par exemple, ne vous arrêtez pas simplement à un article qui parle en surface de la lampe, rentrez dans le détail des matériaux utilisés, de la luminosité, de sa résistance, de sa conception etc… Il ne faut rien laisser de coté !

Si la concurrence est bien en place et que vous n’avez selon vous aucune chance de bien vous positionner sur le mot« lampe » essayez d’optimiser votre contenu pour la « longtail » pour viser des prospects de manière un peu plus spécifique comme « lampe de poche » par exemple.

Utiliser du contenu diversifié

Afin que les algorithmes des moteurs de recherche mettent votre site tout en haut des recherches il va être important de varier votre contenu. En ce qui concerne le contenu voici quelques astuces pour améliorer votre positionnement :

-       Alterner images et vidéos sur vos articles

-       Ne pas surutiliser ses mots clés

-       Faire attention à ne pas cannibaliser ses pages (faire concurrence entre ses propres pages)

-       Anticiper les besoins des clients en incluant les questions qu’ils pourraient poser dans votre site

-       Aérer le contenu pour être sur qu’il soit bien lisible par vos clients et par les robots de Google.

-       Faire en sorte que le site soit facilement navigable par vos utilisateurs clients et que ceux-ci restent sur votre site (et non qu’ils partent dans les 5 premières secondes)

Améliorer la qualité d’un site

Pour améliorer le classement de votre site il va être nécessaire d’aller chercher directement des éléments et de les modifier. Encore une fois suivant le CMS que vous utilisez vous n’aurez peut être pas accès à tous ces différents éléments :

-       Balise Title (simplement le titre de votre page/article ; certains sont bien plus attractifs auprès de Google que d’autres, essayez d’y inclure les mots clés/les questions pertinentes)

-       Liens internes (à quel points vous faites des renvois sur différentes pages de votre site, si l’architecture est bien optimisée)

-       Sémantique de votre site (L’utilisation des différentes tailles de titres de H1 à H6)

-       Balise Meta (la description de votre article pour faire simple)

-       URL ( le lien de votre site, si celui-ci est pertinent/améliorable)

-       Vitesse de chargement de votre site (un des éléments les plus importants, une page trop lourde ne chargera pas bien et ne sera pas bien référencée)

A noter, il est nécessaire que vos pages soient« responsives », c’est-à-dire qu’elles s’adaptent bien sur téléphone car aujourd’hui une très grande partie des recherches n’a plus désormais lieu sur ordinateur mais sur mobile.

Il est également possible et fortement recommandé d’améliorer le référencement de son site internet grâce à d’autres sites ! En effet, plus un nombre important de sites renvoient directement vers le votre mieux vous serez référencé par Google. Il faut toutefois faire attention, privilégiez la qualité des sites qui redirigent vers le votre plutôt que la quantité. Certains domaines peuvent être « toxiques » et ne pas améliorer votre positionnement.

Plus un site a une bonne réputation plus votre « autorité »sera importante et votre position sera améliorée sur les moteurs de recherches. Un site avec des millions de visiteurs par mois parlant de vous n’aura logiquement pas le même poids qu’un site avec une centaine de visiteurs.

Pour finir « l’ancrage » qu’utiliseront les sites faisant référence au votre est également important. Plus simplement, le mot qu’ils vont utiliser pour renvoyer vers votre site est particulièrement important.

Comment savoir si notre site est optimisé et le nombre de visites par mois ?

Avoir un site bien optimisé va vous permettre de générer progressivement la majorité de votre trafic gratuitement ! Mais pour ça, il va vous falloir vous armer de patience car les premiers résultats ne se remarquent pas tout de suite et il est nécessaire d’en suivre les progrès au quotidien !

Pour ce faire, nous vous conseillons un outil gratuit qui va vous permettre de suivre les progrès de votre activité de dropshipping très facilement : Google Analytics.

Cet outil vous permet de suivre non seulement le nombre de visiteurs actifs mais également tout un tas d’informations utiles que vous pouvez vous-même paramétrer !

 

Google vous proposera même de connecter différent services comme la Google Search Console qui permet de suivre l’efficacité de votre site sur le moteur de recherche et votre positionnement moyen. C’est un outil gratuit qui conviendra pour vos premiers mois de SEO.

 

Une fois que vous considérez sérieusement le SEO, il sera plus intéressant de mettre en place d’autres solutions, certes un peu plus couteuses mais qui vous permettront exactement de savoir comment optimiser votre site internet.

Pour nous les 2 meilleures solutions sont les suivantes :

-       SemRush

-       Ahrefs

 

Si jamais suivre vos taux de conversions via Google vous intéresse il va être nécessaire pour vous d’installer un petit bout de code afin d’avoir toutes les informations que Google récupère. C’est véritablement essentiel pour suivre votre activité en dropshipping et pouvoir vous développer comme il faut.

 

Le retargetting : des clients avec une haute valeur ajoutée

Pour finir cette partie de la formation, nous allons brièvement parler de retargetting ou l’art de relancer les clients qui ont déjà converti sur votre site.

En effet, les clients ayant déjà fait un achat sont plus susceptibles de recommencer ! On souligne encore une fois de plus l’importance de votre service client, de l’optimisation parcours acheteur avec la méthode IKEA et si jamais vous avez besoin, de votre SAV. Tous ces facteurs vont faire en sorte que votre client soit satisfait et garde une bonne opinion de son expérience sur votre site.

C’est à ce moment qu’il est « mur » et que vous pouvez essayer de vendre vos nouveaux produits ou vos nouvelles collections de nouveau.

Pour faire en sorte que des clients achètent une nouvelle fois sur votre site, la méthode la plus efficace et utilisée par la plupart des sites e-commerces reste l’utilisation de newsletter.

Exemple d'une de mes nombreuses newsletters

Voilà un exemple de message que nous avons par exemple reçu après seulement un achat sur le site de cette fameuse marque. Arrivé comme tous ses semblables dans nos dossiers informations et promotions, ces newsletters sont un outil essentiel afin d’augmenter les ventes sur votre site.

Elles permettent notamment d’informer le client de vos nouvelles collections et/ou promotions afin de l’encourager à revenir sur votre site et faire de nouveaux des achats.

Pour pouvoir mettre en place vos newsletters il existe un très grand nombre de solutions à votre disposition, nous vous en avons listé un petit nombre pour vous :

-       Mailchimp

-       Sendinblue (c’est celui qu’on utilise personnellement)

-       MailJet

-       Benchmark

-       MailerLite

-       Etc..

Il va être important de rendre vos mails attractifs et personnels de façon à ce que ceux-ci ne soient pas perçus comme des spams par vos clients. N’oubliez d’ailleurs pas de leur laisser la possibilité de se désabonner de vos newsletters car c’est obligatoire, l’important est encore une fois de placer la satisfaction de votre client au centre.

L’idéal pour vous serait de tomber directement dans la boite principale de vos clients afin de maximiser vos taux d’ouverture et de lecture.

Il est bon de noter que la plupart des solutions de mailing proposent une version gratuite afin de couvrir un nombre assez large de clients (en général 2000). Lorsque vous dépasserez ce stade il sera probablement nécessaire de passer sur des versions payantes vous permettant d’optimiser votre mailing pour le rendre plus pertinent et couvrir plus de clients. Bien évidemment c’est une dépense à prendre en compte lorsque vous établissez votre budget mensuel.

Optimiser son site avec des logiciels tierces

Enfin pour favoriser les conversions sur votre site en plus de la méthode IKEA nous vous avons préparé quelques petits logiciels qui devraient vous aider si vous en avez le budget bien évidemment !

Pour vérifier l’efficacité de ces logiciels, il vous faudra faire un petit comparatif entre votre taux de conversion avant et après leur utilisation. Si ils ne vous rapportent rien alors n’hésitez pas à abandonner leur utilisation ou à en changer.

On commence par quelque chose de simple et prouvé : créer un sentiment d’urgence chez votre client.

C’est un des principes basiques du marketing, nous sommes plus enclins à acheter si on à l’impression de faire une bonne affaire. Maintenant il ne vous reste plus qu’à imaginer la combinaison des 2 ! Une promotion qui ne dure que 24h ? Le client ne se risquera surement pas à manquer une telle offre et aura plus tendance à finaliser son achat.

Vous pouvez compléter votre action en créant un sentiment de rareté chez votre client, « il ne reste plus qu’1 produit en stock ». Le principe de base de la valeur économique d’un objet provient d’ailleurs de là. (même si on prend énormément de facteurs en compte aujourd’hui)

Votre sentiment d’urgence doit être crée par ce qu’on appelle un « timer » indiquant clairement les produits concernés, le temps et la quantité.

Attention à l’utilisation de manière intelligente et cohérente avec votre boutique afin de ne pas créer de la frustration chez des clients habitués ayant l’impression d’être pris pour des buses avec des promotions éternelles.

Bien évidemment, votre compteur doit proposer une période de promotion assez large, évitez d’afficher qu’il reste seulement 10 minutes et un article en stock en permanence. C’est en général assez facilement repérable par votre clients qui ne voudra probablement pas finaliser son achat sur votre site.

Si vous êtes sur Shopify, le software Hurrify est super pour ça ! Il vous coutera 7$ par mois pour faire monter en flèche votre taux de conversion.

Il existe bien évidemment d’autres alternatives gratuites et ou utilisables avec d’autres solutions boutiques. A vous de choisir le design qui convient le mieux à votre boutique et qui propose réellement les services dont vous avez besoin. Beeketing peut être d’ailleurs une sérieuse alternative avec un grand nombre d’apps gratuites pour optimiser le parcours de votre client sur votre boutique. https://beeketing.com/apps

 

Générer des avis clients

Le dernier élément pour favoriser les achats de vos clients est bien évidemment la confirmation sociale. Si vous n’avez que des avis positifs alors vos prospects seront plus susceptibles de terminer leurs achat sur votre site de dropshipping. Pour cela, vous pouvez simplement encourager les clients ayant fait un achat de laisser leurs avis sur Google ou même TrustPilot si vous avez une taille importante.

exemple des (vrais) avis Google sur Dropix

Vous pouvez également utiliser des logiciels et générateur d’avis afin de booster votre site et votre visibilité (oui les avis comptent également pour votre référencement sur les moteurs de recherche).

Encore une fois, soyez raisonnable et ne générez pas un nombre astronomique d’avis disant toujours la même chose. Encore une fois ne prenez pas vos clients pour des buses, ils ne sont pas aussi dupes que ça.

Afin de couvrir cette partie vous pourrez utiliser des logiciels comme Yotpo (https://www.yotpo.com/) qui peuvent vous assister dans vos démarches.

Si besoin vous pouvez également faire appel à des freelances ou des rédacteurs mais faites bien attention de ne pas en abuser car une fois de plus vos clients ne sont pas des buses on le rappelle.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le dropshipping de A à Z retrouvez d'autres ressources juste ici:

C'est parti !

Débutez votre essai gratuit

Avec Dropix, permettez-vous une ambition sans limite

Essayer gratuitement
free trial

Essai gratuit

free trial

Rentabilité assurée

free trial

Annulez à tout moment

dropix dashboard sample
ABOUT THE AUTHOR
Florian Escobar

Cet article vous a plu ?

Restez informé des derniers top articles sur le dropshipping 🏆🤩

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.